Si vous souffrez de problèmes de sommeil, sachez que vous n’êtes pas seul : la mauvaise qualité du sommeil est un problème courant. Les dernières études ont montré que 30 % des adultes se plaignent de perturbations du sommeil, et 10 % d’entre eux souffrent régulièrement d’insomnie. Pour de nombreuses personnes, cela se traduit par la prise de somnifères en vente libre ou sur ordonnance, qui perdent souvent de leur efficacité avec le temps.

UrgoNight veut changer cela en proposant une solution sans médicament. En associant un bandeau de lecture des ondes cérébrales à une application, UrgoNight vous apprend à aligner correctement vos ondes cérébrales pour favoriser un sommeil plus réparateur. Au lieu de recourir à des médicaments pour provoquer la somnolence, UrgoNight aide votre cerveau à apprendre à s’endormir naturellement.

ais, prix, casque/bandeau, acheter, amazon

URGOnight, l’entraînement cérébral pour le sommeil

Avis URGOnight : Entraînez votre cerveau à faire de bonnes grasses matinées en permanence.

À propos d’URGOTECH

URGOTECH est une start-up spécialisée dans la santé qui fait partie du groupe URGO, un groupe international de santé dont le siège est en France. Elle développe et commercialise des innovations de santé connectée axées sur le biofeedback qui vous offrent une thérapie à domicile avec des produits accessibles et sans effets secondaires. Tous leurs produits sont conçus pour améliorer la qualité de vie.

Le bandeau d’entraînement cérébral UrgoNight pourrait vous aider à améliorer vos habitudes de sommeil, mais il faudra peut-être attendre quelques semaines avant de voir des résultats car il y a une courbe d’apprentissage avec UrgoNight.

Confort et facilité d’utilisation du bandeau UrgoNight

Lorsqu’il est porté correctement, l’appareil ne fait pas mal, mais sachez que vous le sentirez tout de même… en effet les électrodes de l’appareil qui captent les ondes cérébrales touchent votre cuir chevelu et votre peau et elles peuvent être un peu irritantes et tirer sur vos cheveux ou gratter votre peau lorsque vous le mettez pour la première fois.

Si vous avez les cheveux courts, vous pourrez mettre l’appareil et commencer à vous entraîner directement. Cependant, si vous avez des cheveux particulièrement épais, il vous faudra un peu de manipulations pour qu’il se place correctement.

Les fabricants d’UrgoNight proposent un service qui vous apprend à porter correctement le dispositif, ce qui devrait être utile à la plupart des gens. Ceci étant dit, comme il s’agit d’un appareil à porter sur la tête, il est possible que votre expérience soit différente.

Autonomie de la batterie

Le fabricant indique que l’appareil devrait avoir jusqu’à six heures d’autonomie sur une seule charge, ce qui correspond à environ deux semaines d’utilisation recommandée. Vous pourrez d’ailleurs le laisser branché sur la table de chevet.

Le système UrgoNight, comment ça marche ?

UrgoNight fonctionne en vous apprenant à produire des ondes cérébrales de rythme sensorimoteur (SMR). Les ondes SMR sont des ondes bêta basses associées au calme de l’alerte.

Il a été démontré que s’entraîner à créer ces ondes réduit l’anxiété et la dépression, augmente la mémoire et la concentration et, bien sûr, améliore la quantité et la qualité du sommeil.

La formation au neurofeedback n’est pas non plus exclusive à UrgoNight. Les neurologues aident les gens à entraîner leurs ondes cérébrales grâce à des systèmes similaires depuis la fin des années 1960.

Comme les systèmes professionnels, UrgoNight entraîne votre cerveau par la gamification des modèles d’ondes cérébrales. UrgoNight vous montre une sorte de « jeu » – un retour visuel sur lequel vous vous concentrez – que vous devrez terminer.

Par exemple, UrgoNight peut vous montrer sur l’application un groupe de méduses. Lorsque vous réussissez à produire des ondes SMR, UrgoNight enlève une méduse. Le but ? Retirer autant de méduses que possible en stimulant les productions d’ondes SMR.

L’inconvénient, c’est que, comme il s’agit d’un programme autodirigé, vous devrez trouver comment produire ces ondes cérébrales par vous-même. Cela demande un peu d’essais et d’erreurs, et si vous vous laissez trop distraire, vous risquez de vous retrouver avec une session d’entraînement en pure perte.

Vue des quatre groupes d’électrodes à l’intérieur du bandeau UrgoNight.

Néanmoins, si vous persévérez, vous devriez être capable de produire ces ondes sur commande.

Nous avons quelques conseils pour ceux qui débutent avec UrgoNight qui peuvent aider à accélérer les choses.

Ne vous entraînez pas lorsque vous êtes particulièrement fatigué – les ondes SMR sont associées à la vigilance.
Portez des vêtements confortables et non contraignants.
Si vous avez les cheveux longs, assurez-vous de les attacher avant de commencer.
Si vous avez des cheveux épais, utilisez l’évaluation du bruit intégrée pour vous assurer que les électrodes UrgoNight peuvent lire correctement l’activité de vos ondes cérébrales.
Dans la mesure du possible, faites votre entraînement de manière isolée – les enfants et les animaux domestiques peuvent vous déconcentrer et faire baisser votre score.

L’application

L’application est simple et vous explique comment l’utiliser – ainsi que le bandeau UrgoNight – lors de la première utilisation. Il n’y a pas beaucoup d’options, mais ce n’est pas nécessaire non plus.

Pour l’essentiel, les utilisateurs devront ouvrir l’application, suivre une leçon d’apprentissage, puis se rendre à la salle d’attente.

Le cerveau UrgoNight- L’application

L’application est simple et vous explique comment l’utiliser – ainsi que le bandeau UrgoNight – dès la première utilisation.

Pour l’essentiel, les utilisateurs devront ouvrir l’application, suivre une leçon de formation, puis poursuivre leur journée.

L’application compagnon UrgoNight.

Les séances d’entraînement durent environ 20 minutes et sont suivies d’une période de récupération de 12 heures. Il suffit d’ouvrir l’application, d’appuyer sur la session du jour, de faire un calibrage rapide les yeux fermés, puis de se lancer directement dans l’activité d’entraînement.

Une fois l’exercice terminé, UrgoNight vous attribue un score et vous permet d’enregistrer tout ce que vous avez appris. Une fois que vous avez terminé, la session d’entraînement suivante est verrouillée pendant 12 heures.

L’application UrgoNight nécessite iOS 11.0 ou une version ultérieure et est compatible avec l’iPhone, l’iPad et l’iPod touch.

Efficacité du casque UrgoNight

Nous avons effectué environ 20 séances, bien que la quantité de séances et le score des séances n’aient pas été corrélés à une amélioration du sommeil.

En fait, le testeur qui a effectué plus de tests et obtenu un score moyen plus élevé a vu une amélioration moins notable que celui qui a effectué des tests moins souvent et obtenu des scores plus faibles.

Notre meilleure hypothèse est que l’un des testeurs produisait déjà naturellement des ondes SMR en plus grande quantité que l’autre. Pour cette raison, leur amélioration a été moins notable que celle de l’autre.

En général : notre avis sur le bandeau UrgoNight

L’UrgoNight est un excellent concept, même s’il ne convient pas à tout le monde. Si vous cherchez un moyen sans médicament d’améliorer la qualité de votre sommeil ou de réduire votre niveau d’anxiété, c’est un excellent appareil à essayer.

Vous devrez faire preuve d’une grande régularité : UrgoNight suggère qu’il faut compter jusqu’à 20 séances avant d’obtenir des résultats. Comme vous ne pouvez effectuer qu’une séance toutes les 12 heures, vous devrez investir beaucoup de temps avant de constater une amélioration significative de la qualité de votre sommeil.

Si vous souhaitez essayer UrgoNight par vous-même, vous pouvez vous rendre sur le site Web d’UrgoNight et en acheter un pour 499 $. Bien que coûteux, UrgoNight est l’un des seuls systèmes d’entraînement SMR à domicile disponibles directement pour les consommateurs.

Pour

  • L’application est facile à utiliser
  • Très efficace pour certains de nos testeurs

Inconvénients

  • Il peut être difficile d’ajuster le bandeau correctement
  • Certains utilisateurs peuvent ne pas être en mesure de porter le bandeau aussi efficacement que d’autres.
  • Peut être difficile à utiliser si vous avez des cheveux longs ou particulièrement bouclés.

Combien d’entre vous peuvent dire honnêtement qu’ils ont toujours une bonne nuit de sommeil ? Il s’avère que le manque de bon sommeil est un peu un problème. En fait, une étude du réalisée il y a quelques années a montré qu’un adulte sur trois ne dort pas suffisamment. Des études ont montré que des types spécifiques d’ondes cérébrales, les ondes SMR (Sensorimotor Rhythm), aident le cerveau à protéger l’acte de dormir. Et s’il existait un moyen d’obtenir un retour d’information pour vous aider à entraîner votre cerveau à produire plus facilement ces ondes SMR dans l’espoir qu’il vous aide à obtenir un sommeil meilleur, plus profond et plus productif ?

C’est ce que promet URGOnight. Voyons si URGOnight est un rêve devenu réalité ou un simple cauchemar.

URGOTECH, une startup de 2015, fait partie du groupe centenaire URGO. La mission d’URGOTECH est d’adapter des solutions pratiquées depuis longtemps par les professionnels de santé et de les rendre simples et accessibles à tous.

URGOnight est le premier programme au monde d’entraînement au sommeil diurne basé sur la technologie du neurofeedback pour entraîner votre cerveau à produire les ondes cérébrales cliniquement associées au sommeil, les ondes SMR.

Que contient la boîte ?

  • Bandeau URGOnight
  • Cordon d’alimentation avec adaptateurs internationaux
  • Carte d’information
  • Carte « Partagez votre succès
  • Manuel d’utilisation
  • Quatre contacts à broches à installer (posés sur l’étui)
  • Étui de transport
  • Support de téléphone

La mallette de transport est conçue pour contenir le bandeau, le cordon d’alimentation et les adaptateurs.

Le support pour téléphone s’assemble facilement et devrait convenir à la plupart des smartphones. Il se démonte aussi facilement pour le rangement.

Caractéristiques du matériel

  • Méthode de mesure : Electroencéphalogramme (EEG)
  • Taille : Taille unique, réglable (520 mm à 620 mm ou 20,47″ à 24,40″).
  • Poids : 160g/5.6oz, portable avec un étui de voyage.
  • Langues : Anglais, français
  • Batterie : Jusqu’à six heures, équivalent à deux semaines d’utilisation recommandée, rechargeable par USB-C.
  • Connexion : Bluetooth 4.0 basse énergie
  • Compatibilité avec les applications : Apple iOS 11 et ultérieur ou Android 5 et ultérieur

Design du casque et caractéristiques

Le bandeau est un peu difficile à manier au début. On pourrait penser que la grande partie du bandeau avec la housse en tissu et le bouton d’alimentation irait sur votre front, du moins je l’ai fait. Mais j’ai fait l’impensable et j’ai regardé dans le manuel pour découvrir qu’il se place sur le dessus de la tête. La fine bande blanche passe juste au-dessus de vos sourcils et la bande élastique arrière passe derrière votre tête.

Les contacts se placent de part et d’autre du sommet de votre tête et juste derrière chaque oreille. Lorsque vous le mettez, vous le remuez un peu pour que les broches entrent en contact avec votre cuir chevelu à travers vos cheveux. Évidemment, cela n’a pas été un problème pour moi.

Le bouton situé sur la partie la plus large du bracelet est le bouton d’alimentation. Le bord s’allume lorsque le bracelet est sous tension.

Voici un aperçu de l’arrière. Les quatre zones dorées sont les points de fixation des électrodes. Le bracelet est joliment ajustable des deux côtés et sur le devant d’un côté.

Un petit rabat recouvre le port de charge USB-C.

Installation

Vous devez installer l’application URGOnight pour iOS ou Android et créer un compte.

Après avoir chargé le bandeau, vous installez les quatre sondes. Elles sont munies d’une clé et se tordent/se verrouillent. La face avant des sondes comporte 14 broches à ressort qui entrent en contact sur le dessus de votre tête et derrière vos oreilles.

Pour dimensionner le bandeau, il faut faire glisser chacun des trois bandeaux et insérer les boutons/ broches dans les trous de dimensionnement.

Performance du bandeau UrgoNight

Lorsque vous lancez l’application pour la première fois, elle vous propose une belle séance d’entraînement.

Après la vidéo, vous êtes guidé à travers une session d’introduction.

De plus, après avoir créé votre compte, vous recevrez dix courriels, un par jour, expliquant différents aspects du programme d’entraînement ainsi que la science qui le sous-tend.

Parlons un peu de cette science. Extrait du premier e-mail d’entraînement :

Nous sommes tous nés avec la capacité naturelle de bien dormir. Cependant, notre mode de vie trépidant, notre rythme de travail, le stress, une mauvaise hygiène de sommeil ou d’autres facteurs environnementaux peuvent dérégler notre cerveau, qui ne sait plus comment  » s’éteindre  » et s’endormir. Cette déficience peut être causée par un affaiblissement du réseau neuronal qui est chargé de préserver notre sommeil. URGOnight vous aide à renforcer ce réseau neuronal et à produire davantage de fuseaux du sommeil.

Les fuseaux du sommeil sont des ondes cérébrales produites pendant le sommeil. Elles jouent un rôle important dans la préservation et l’amélioration de la qualité de notre sommeil, en désengageant notre cerveau des stimuli externes (bruit, lumière, température, etc.) qui peuvent perturber notre sommeil. En effet, il est démontré qu’une densité plus élevée de fuseaux du sommeil facilite l’endormissement et le maintien du sommeil.

Un moyen éprouvé d’augmenter la densité de vos fuseaux de sommeil consiste à entraîner d’autres ondes cérébrales appelées ondes SMR (Sensorimotor Rhythm). En produisant des ondes SMR pendant la journée, vous activez la région de votre cerveau qui produit les fuseaux du sommeil, appelée thalamus. Cette activation diurne du thalamus augmente à son tour la densité des fuseaux du sommeil pendant la nuit, ce qui améliore la qualité de votre sommeil.

L’important, c’est qu’il faut environ 40 séances pour commencer à en ressentir les bienfaits. L’entraînement ma

Le plus important est qu’il faut environ 40 séances pour commencer à en tirer des bénéfices. Le matériel de formation recommande de s’entraîner trois à quatre fois par semaine, c’est-à-dire essentiellement tous les deux jours. Cela signifie que pour cet examen, je ne pourrai effectuer que 10 à 15 séances, ce qui ne me permettra pas de tirer des conclusions complètes.

Maintenant, revenons à notre examen régulier…

Après avoir mis le bandeau, l’application s’y connecte et vérifie qu’elle peut lire les signaux des quatre électrodes. Ensuite, elle mesure un niveau de base.

Pour ce faire, vous devez fermer les yeux pendant 30 secondes, puis les ouvrir pendant 30 secondes supplémentaires. Une fois cette mesure effectuée, vous êtes prêt à vous entraîner.

Chaque session se compose de cinq segments de trois minutes. Pour chaque segment, vous pouvez choisir une visualisation différente.

Voici six des huit visualisations disponibles. Chacune agit différemment et a un retour sonore légèrement différent.

Par exemple, du haut à gauche au bas à droite, vous fixez l’écran et, au fur et à mesure que vous produisez des ondes SMR, les gelées disparaissent, des feuilles apparaissent sur l’arbre, la planète se rapproche, le motif change, les anneaux disparaissent et les icebergs se rapprochent et passent. Tous ces phénomènes sont conçus pour vous inciter à vous concentrer et vous aider à activer votre thalamus.

Après chacun des segments de trois minutes, les résultats vous sont présentés sous forme de score et de niveau relatif. Vous choisissez ensuite la visualisation pour la session suivante et on vous demande de faire une pause d’une minute.

Une fois que vous avez terminé la session complète, vous recevez un feedback sur la session. Vous pouvez également indiquer les méthodes utilisées qui ont été fructueuses, comme se concentrer sur la respiration, laisser son esprit vagabonder, etc. La session complète dure environ 20 minutes.

Enfin, vous pouvez enregistrer quotidiennement des informations sur votre sommeil, en créant une sorte de journal. Vous pouvez noter votre note subjective de 1 à 10 sur la qualité de votre sommeil, vos heures de sommeil et de réveil, le nombre d’interruptions du sommeil, etc. Cela devrait vous permettre d’évaluer le moment où vous constatez les bienfaits de l’entraînement.

Il est intéressant de noter que, dans mon cas, je semble générer plus d’ondes SMR lorsque je ne regarde aucune des visualisations. J’ai découvert que regarder par la fenêtre les feuilles vertes profondes d’un magnolia derrière notre maison produit les meilleurs résultats. Tout ce qui produit des résultats, je suppose. J’ai aussi trouvé que visualiser des choses agréables m’aidait à produire plus d’ondes SMR.

Ceci m’amène à une plainte. Pendant l’entraînement, il n’y a pas de signal sonore pour indiquer qu’un segment est terminé. Ce n’est pas un problème si vous regardez l’écran, mais si vous êtes comme moi et obtenez de meilleurs résultats en regardant ailleurs, rien n’indique qu’un segment est terminé, si ce n’est l’absence de bruit de fond. Comme ce bruit de fond peut tomber à zéro pendant un segment, il se peut que vous ne vous rendiez pas compte que le segment est terminé. Il en va de même pour la fin de la période de repos. Si vous ne regardez pas l’écran, vous passerez directement à la session suivante. J’ajouterais un petit signal sonore – un bip ou un buzz à la fin du segment et de la période de repos. Il y a un bip à la fin de la session de base lorsque vous êtes censé avoir les yeux fermés. J’utiliserais à nouveau ce son.

L’application dispose également d’un outil de visualisation en temps réel qui vous donne la possibilité de voir les types d’ondes que votre cerveau produit.

Test d’URGOnight : Ce que j’aime

En tant que personne ayant eu des problèmes de sommeil dans le passé, je pensais honnêtement que rien ne fonctionnerait. J’ai essayé plusieurs choses différentes dans le passé, et elles n’ont tout simplement pas aidé. Aussi, lorsqu’on m’a proposé l’URGOnight, j’étais sceptique, mais j’ai décidé pourquoi pas ? Après avoir lu des articles sur le sujet, j’étais curieux de l’essayer. De plus, j’étais vraiment curieux de savoir à quoi ressembleraient mes ondes cérébrales si elles étaient visualisées dans une application.

Même si la société suggère de faire au moins trois séances d’entraînement par semaine, je m’entraîne quotidiennement depuis que j’ai reçu mon appareil le mois dernier. Avec cet entraînement quotidien, j’en suis maintenant à plus de 25 sessions et j’ai remarqué une amélioration significative de mon sommeil en général. J’ai encore du mal à m’endormir (je devrais peut-être ranger le téléphone), mais une fois que je m’endors, j’ai l’impression de m’être évanoui. Avant URGOnight, je me réveillais aussi souvent au milieu de la nuit à cause du moindre bruit, mais même cela n’arrive plus. Lorsque je me réveille, je me sens plus énergique parce que j’ai bien ou très bien dormi, et je me rends compte que je fais moins de siestes pendant la journée.

J’apprécie également que l’URGOnight soit livré avec une mallette de transport pratique qui contient tout, y compris le chargeur, afin que je puisse tout ranger au même endroit. Et lorsque je suis prête à voyager à nouveau, je peux emporter l’URGOnight avec moi, de sorte que je ne manque jamais une séance. Les séances d’entraînement sont également assez courtes, ce qui fait que je peux les faire à peu près n’importe quand et n’importe où.
Les électrodes peuvent être délicates si vous avez les cheveux longs.

Test d’URGOnight : Ce que je n’aime pas

Mon plus gros problème avec l’URGOnight est que les électrodes ne s’adaptent pas bien à mes cheveux longs si je les laisse détachés. Pour que le bandeau reçoive un bon signal, je suis obligée d’attacher mes cheveux en queue de cheval.

J’ai également remarqué que, parfois, pendant mes séances, le « robot » m’envoie de nombreux messages de « signal faible » dans l’application. Ce message est également accompagné d’un signal audio subtil, mais il peut être ennuyeux lorsqu’il est répété constamment et ne m’aide certainement pas à me « détendre ». Je dois généralement ajuster le bandeau avant le début de l’exercice suivant, puisque l’application le suggère également, ce qui résout généralement le problème. Cependant, le simple fait de l’avoir souvent est irritant et stressant, pas relaxant.

Ce que j’aime

Les courriels de formation initiale fournissent de bonnes informations
La variété des visualisations devrait permettre à chacun de trouver quelque chose qui fonctionne.
Les rappels de l’application pour l’entraînement et l’enregistrement vous aident à garder le cap sur votre entraînement.

Ce que je changerais

Ajouter un signal audio à la fin de chaque segment et période de repos.
Je ne sais pas encore si cela fonctionnera pour moi, car il faut 40 séances ou plus pour en tirer des bénéfices.

Dernières réflexions

Je ne sais pas trop quoi penser d’URGOnight. Il me fournit un retour d’information et semble m’aider à entraîner mon thalamus à produire des ondes SMR, et les données scientifiques suggèrent qu’URGOnight devrait produire des résultats. Est-ce que je dors mieux ? Non, pas vraiment, mais je n’en suis qu’à un peu plus du tiers du programme de 40 séances recommandé. Étant donné qu’un grand nombre de mes interruptions de sommeil nocturne impliquent un passage aux toilettes, il sera intéressant de voir si je suis finalement capable de dormir toute la nuit, même si le passage du matin doit être précipité.

Donc, pour moi, le jury n’est pas encore fixé sur URGOnight. Je pense que je ferai un rapport dans deux mois, après avoir suivi le programme dans son intégralité. Ce n’est pas un processus qui se fait en une nuit – enfin, le sommeil est un processus qui se fait en une nuit, mais la formation ne l’est pas – vous voyez ce que je veux dire !

Prix : $499.00
Où acheter : URGOnight

Avis sur URGOnight : Faut-il l’acheter ?

Notre note : 4,5 sur 5

Si vous avez du mal à trouver un sommeil réparateur et que vous avez tout essayé, alors vous devriez vous intéresser à URGOnight. La société propose un outil aussi avancé à la disposition du grand public sans avoir à passer par des cliniques médicales. Le fait que l’on puisse l’emporter avec soi et s’entraîner à tout moment de la journée est également une bonne chose.

Nous aurions aimé que le prix soit un peu plus bas, mais on comprend facilement pourquoi il est un peu élevé. Après tout, cet appareil utilise la technologie du neurofeedback, et cela a un coût. Mais il fonctionne très bien et peut être considéré comme un investissement pour un mode de vie meilleur et plus sain.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.